Teréga
Méthanisation agricole : pourquoi se lancer ?

Méthanisation agricole : pourquoi se lancer ?

En plus d’être un moyen d’accélérer la transition énergétique en produisant du gaz renouvelable produit localement pour remplacer à terme le gaz naturel fossile importé, la méthanisation agricole présente aussi des avantages pour les agriculteurs et les territoires. Les projets de méthanisation permettent en effet de valoriser des déchets, de produire de l’énergie renouvelable (le biométhane), de générer des revenus complémentaires stables et de créer de l’emploi non délocalisable.

Valoriser les déchets agricoles grâce à la méthanisation

Le procédé de méthanisation consiste à dégrader des matières organiques grâce à l’action de micro-organismes en l’absence d’oxygène (digestion anaérobie). La production de biogaz dépend donc des intrants utilisés et de leur potentiel méthanogène. Les intrants agricoles possibles pour alimenter une unité de méthanisation sont :

  • les effluents d’élevage ou déjections animales : lisiers et fumiers de porcs et de bovins, fientes de volailles…

  • les résidus de culture : issus de maïs ou de céréales…

  • les CIVE (Cultures Intermédiaires à Valorisation Énergétique) qui présentent aussi des avantages pour l’entretien des sols.

Vous pouvez également accueillir d’autres intrants du territoire, comme les déchets organiques de collectivités (tontes de pelouses, fauches de bords de routes…), de l’industrie agro-alimentaire ou d’autres agriculteurs et éleveurs, afin d’optimiser la rentabilité de votre projet de méthanisation.

S’il n’est pas directement utilisé pour générer de l'électricité et de la chaleur par le principe de la cogénération, le biogaz produit dans le méthaniseur peut être  épuré (séparation du CH4 et du CO2) pour donner un gaz appelé biométhane qui pourra être injecté dans les réseaux de gaz. Il peut aussi être utilisé comme biocarburant dans les véhicules bioGNV et contribuer à la réduction de la pollution liée à la mobilité.

Stockage des intrants de méthanisation agricole

Le stockage des intrants dédiés à la méthanisation sur le site de Méthalayou.

Des revenus complémentaires grâce à la méthanisation agricole

En France, les pouvoirs publics encouragent le développement de la méthanisation à partir d’effluents d’élevage et de déchets de culture. L’objectif est de promouvoir la transition écologique en soutenant la production d’énergie renouvelable, notamment par la valorisation des déchets agricoles. Afin d’accompagner tout porteur de projet (et notamment le monde agricole) souhaitant se lancer dans la méthanisation, un tarif d’achat du biométhane injecté dans les réseaux de gaz a été instauré. Ce dispositif assure aux producteurs de vendre leur biométhane à un tarif fixé par arrêté pour une durée de 15 ans. Cette garantie vous permet de générer un revenu complémentaire stable

Ce tarif d’achat dépend de la taille du rendement de l’unité de méthanisation et de la nature de ses intrants. En France, la mise en place d’une prime aux intrants permet de favoriser les projets de méthanisation. Cependant, afin de ne pas dévoyer l'utilisation initiale des terres agricoles, les cultures d'ordre alimentaire dites cultures principales sont limitées à 15% du tonnage des intrants valorisables.

[object Object]

Comment bien préparer son projet de méthanisation agricole ?

Teréga vous accompagne à chaque étape de votre projet, de la phase d’étude jusqu’à l’injection dans le réseau de gaz Teréga. Découvrez la marche à suivre pour bien préparer votre projet de méthanisation.

Nos experts Jean et Laurent sont là pour vous aider à concrétiser votre projet de méthanisation : n’hésitez pas à les contacter !

Les étapes clés d'un projet de méthanisation
Digesteur d’une unité de méthanisation agricole

Besoin d’aide pour monter votre projet de méthanisation ?

Teréga vous accompagne tout au long de votre projet de méthanisation, de sa conception jusqu’au raccordement. N’hésitez pas à contacter directement nos experts, qui pourront répondre à vos questions et vous conseiller :

Sur les territoires de Nouvelle-Aquitaine
Laurent Fanfelle
Tél. : +33 (0)6 86 02 20 41
laurent.fanfelle@terega.fr

Sur les territoires d’Occitanie et du Cantal
Jean Cazorla
Tél. : +33 (0)6 77 13 59 51
jean.cazorla@terega.fr