Teréga
Les énergies d’hier à demain : vers un mix énergétique renouvelé et renouvelable

Les énergies d’hier à demain : vers un mix énergétique renouvelé et renouvelable

La maîtrise des énergies a transformé en profondeur nos sociétés. Aujourd’hui, nous savons que nos modes de vie, basés sur un système énergétique majoritairement fossile et localisé, ont un impact sur notre planète. C’est pourquoi nous réfléchissons à des solutions pour mener à bien une transition vers un système énergétique renouvelable, diversifié et provenant de sources délocalisées. Retour… vers le futur !

Hier, des énergies moteur de croissance de nos sociétés

L’évolution des énergies est étroitement liée à l’évolution des sociétés. La maîtrise du feu, de la force du vent et de l’eau, l’usage du bois, du charbon, du pétrole et gaz ont profondément bouleversé l’humanité.

C’est l’alliance charbon-vapeur qui, à la fin du XVIIIe siècle, va donner naissance à la première révolution industrielle. Ce n’est que le début d’un long processus, accentué au XXe siècle par l’électricité.

Les premières centrales nucléaires sont construites en France à la fin des années 50. En parallèle se développent de grands chantiers de construction de barrages hydroélectriques. Dans les années 60-70, le pétrole est en plein essor. Mais deux chocs pétroliers (1973 et 1979) incitent déjà à moins consommer et à s’orienter vers d’autres ressources.

Aujourd’hui, le réchauffement climatique, conséquence de nos modes de vie

L’usage des énergies fossiles est en effet le premier émetteur de CO2, principal gaz à effet de serre (GES), cause du réchauffement climatique. L’évolution du climat modifie tant la fréquence que l’intensité, l’étendue et la durée de phénomènes météorologiques inédits : sécheresses persistantes, précipitations extrêmes...

En parallèle se sont développés de nouveaux modes de vie et de consommation privilégiant trois axes :

  • Sobriété énergétique : consommer moins en changeant nos habitudes (économie circulaire, recyclage, autopartage…).

  • Efficacité énergétique : consommer mieux et donc obtenir de meilleurs résultats avec moins d’énergie, en particulier dans l’habitat.

  • Production d’énergies décarbonées : consommer – et produire – des énergies renouvelables, sans impact sur l’environnement.

[object Object]

Demain, un mix énergétique renouvelé et renouvelable

Depuis plusieurs années, le secteur de l'énergie connaît des bouleversements majeurs. Il fait face à plusieurs défis sans précédent :

  • réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le réchauffement climatique,

  • création d'un grand marché européen de l'énergie,

  • multiplication des acteurs,

  • renforcement de la régulation,

  • transformation digitale.

Ces défis, ce sont ceux de la transition énergétique. Le terme de "transition" évoque les changements d'un système énergétique dominé par les énergies fossiles vers un système décarboné.

Comment faire le lien entre le modèle énergétique historique et celui, décarboné, du futur ?

Pour transformer notre système énergétique afin qu’il devienne plus durable et respectueux de l’environnement, plusieurs champs d’action sont explorés :

  • Les énergies renouvelables

Issues de sources d’origine renouvelable, elles permettent de ne plus dépendre des énergies fossiles. Leur production est également moins émettrice de gaz à effet de serre. Des filières sont en plein développement comme l’électricité solaire, éolienne ou hydraulique, mais aussi le biométhane, l’hydrogène ou encore le méthane de synthèse.

Ces énergies renouvelables peuvent être produites localement et donc participer à l’essor économique des territoires en instaurant une économie vertueuse et circulaire. Le biométhane, par exemple, est produit à base de déchets organiques ménagers, agricoles et agroalimentaires. Il permet donc aux agriculteurs, industriels et collectivités de donner une seconde vie à leur déchets.

  • La mobilité propre

Différentes pistes sont aujourd’hui étudiées et déployées comme alternatives aux carburants traditionnels : Gaz Naturel Véhicule (GNV), électricité, hydrogène… Ces solutions sont basées sur des énergies plus propres.

Le GNV émet par exemple 90% de particules fines en moins que le diesel. Le gaz naturel peut également être remplacé par du biométhane, qui peut répondre aux mêmes usages. Le bioGNV est ainsi encore plus vertueux car renouvelable.

[object Object]
  • Les réseaux multi-énergies

Les différents systèmes énergétiques (électricité, gaz, chaleur…) fonctionnent aujourd’hui indépendamment les uns des autres. Évoluer vers des systèmes multi-énergies, c’est améliorer la complémentarité des différentes énergies et éviter le gaspillage. C’est pouvoir produire une quantité juste et acheminer la bonne énergie pour le bon usage. Le multi-énergies est un enjeu stratégique pour la transition énergétique et pour Teréga qui travaille actuellement sur un démonstrateur de réseau multi-énergies : IMPULSE 2025.

Face aux défis environnementaux, le gaz s’affirme comme une ressource d’avenir, alliant maîtrise des émissions des gaz à effet de serre (GES), recyclage des déchets, production d’énergies renouvelables, économie circulaire, et mobilité propre. C’est là toute la stratégie de Teréga : faire de la transition énergétique un levier d’innovation et de développement économique.