Teréga
BE POSITIF, le programme environnemental de Teréga

BE POSITIF, le programme environnemental de Teréga

En tant qu’acteur responsable du secteur de l’énergie, nous sommes conscients des enjeux de la transition écologique et énergétique. Au sein des territoires, notre action et notre contribution doivent être en adéquation avec les attentes en matière d’impact environnemental. Le programme BE POSITIF (Bilan Environnemental Positif) s’inscrit dans cette démarche.

Une culture de la responsabilité environnementale chez Teréga

Depuis 2017, le programme BE POSITIF, piloté par le département Environnement & Responsabilité Sociétale d’Entreprise (RSE) de Teréga, poursuit un objectif : effacer progressivement l’empreinte environnementale de nos activités, pour atteindre une empreinte neutre en 2020 et générer de la valeur à l’horizon 2025.

[object Object]

Le programme fait partie intégrante de notre plan d’entreprise IMPACTS 2025. Il doit nous permettre de contribuer à atteindre les objectifs nationaux fixés dans l’Accord de Paris COP 21, au travers d’une approche méthodologique basée sur un triptyque simple : « Éviter – Réduire – Compenser » nos impacts.

Ambitieux, le programme BE POSITIF constitue le pilier environnemental de notre démarche RSE. En effet, afin d’être un acteur énergétique responsable, nous devons démontrer notre capacité à faire évoluer la maîtrise de l’énergie – renouvelable et vertueuse – en adéquation avec les enjeux climatiques actuels et dans une perspective de transition énergétique durable. Ainsi, depuis une dizaine d’années, nous développons une comptabilité carbone toujours plus exhaustive pour le suivi de nos performances et mesurer l’efficacité de nos actions. Grâce à cette stratégie notre Bilan carbone diminue depuis 2012.

-54 %

émissions de gaz à effet de serre (GES) par unité de gaz transité entre 2012 et 2019

-45 %

consommation énergétique par unité de gaz transité entre 2012 et 2019

-60 %

émissions de GES en venting travaux Transport entre 2012 et 2019

Chez Teréga, la responsabilité environnementale est l’affaire de tous

Dès son lancement, notre volonté a été d’impliquer tous les collaborateurs et tous les niveaux de l’entreprise dans ce programme environnemental. Aujourd’hui, l’acculturation interne s’exprime au quotidien car BE POSITIF doit être et reste une démarche collaborative intégrée à l’ensemble de l’entreprise.

Pour maintenir notre niveau d’ambition, des actions renforcent cette « nouvelle » culture :

  • des objectifs de performance énergétique intégrés et déclinés à travers un système de management intégré (ISO 14001, 9001, 50001),

  • une approche supportée par l’ensemble du management en incluant BE POSITIF,

  • des sessions de sensibilisation à BE POSITIF menées auprès de tous les collaborateurs, dans les différents territoires,

  • un dialogue interactif engagé avec les équipes pour co-construire les actions,

  • des ateliers dédiés, intégrés dans le programme de nos conventions.

[object Object]

Des actions relatives aux enjeux environnementaux sont développées pour renforcer cette « conviction » interne :

  • une démarche sur la sobriété numérique (réduction des impressions, du nombre de devices, prolongement des durées d’utilisation, approche serverless...),

  • une approche nouvelle dans l’entretien des espaces verts avec un objectif zéro phytosanitaire,

  • un renforcement de la question environnementale dans nos appels d’offre,

  • un parc de vélos et de véhicules au GNV à l’identité du programme, etc.

Laëtitia Mahenc

Notre ambition consiste à être exemplaire. Nous nous devons donc être proactifs. À la fois pour éviter nos émissions de gaz à effet de serre, réduire notre empreinte carbone, et compenser notre impact global sur l’environnement.

Laëtitia MahencCheffe du service Environnement & Responsabilité sociétale

BE POSITIF, des résultats chez Teréga aujourd’hui…

Les rejets de gaz à effet de serre (GES) et notre impact sur la biodiversité sont les incidences majeures de nos activités de transport et de stockage de gaz naturel. Axé autour de la méthodologie « Éviter-Réduire-Compenser », le programme BE POSITIF arrive à sa première étape en 2020 : la neutralité carbone. Des actions concrètes y participent :

  • un renouvellement du parc de compression orienté vers des électrocompresseurs,

  • un camion de recompression – une spécificité Teréga – pour éviter les rejets de méthane dans l’atmosphère lors des phases de travaux (entre 10 % et 15 % récupérés),

[object Object]
  • le brûlage du méthane par une torche, qui permet de réduire l’impact des rejets, est utilisé lorsque la recompression n’est pas possible. Dans notre démarche ERC, les mises à l’atmosphère sont limitées aux besoins d’intervention en sécurité et, lorsqu’elles ne peuvent être évitées par consommation, elles sont réduites par recompression ou par brûlage,

  • le déploiement du GNV au sein de notre flotte de véhicules, pour une réduction des émissions de particules (-20 à -30 % de CO2, baisse des teneurs en NOx et SOx),

  • le passage de notre sourcing énergétique en électricité renouvelable. L’ensemble de l’électricité consommée chez Teréga, que ce soit dans nos bâtiments ou nos sites industriels, est 100% renouvelable,

  • des projets d’auto-production d’électricité pour alimenter nos sites.

… comment Teréga prépare demain avec BE POSITIF ?

Ces résultats positifs ne sont pas une fin en soi car nous sommes tous engagés chez Teréga dans une démarche d’amélioration continue. Pour aller plus loin, des actions environnementales sont donc programmées à l’horizon 2024/2025 sur les sujets de la réduction des émissions de méthane et des émissions fugitives, du GNV, de l’autoconsommation, ou encore des solutions alternatives aux produits phytosanitaires pour l’entretien de nos sites industriels.

Véhicule GNV de Teréga

La compensation selon Teréga, comment ?

Notre performance environnementale s’améliore tous les ans, mais nous allons peu à peu arriver à un niveau incompressible des émissions de carbone liées à nos activités. Avec BE POSITIF, notre engagement est de les compenser avec, par exemple :

  • la participation au développement de programmes nationaux de compensation carbone,

  • la participation à des projets internationaux de compensation carbone à travers le programme Clean Water. Un projet entre l’Éthiopie et l’Érythrée pour développer l’alimentation en eau potable des populations, sans impact sur l’environnement. Une action qui a été plébiscitée en interne par nos collaborateurs.