Teréga
Qu’est-ce que la méthanisation ?

Qu’est-ce que la méthanisation ?

La méthanisation est un procédé permettant de produire du gaz renouvelable à partir de déchets organiques. C’est une valorisation vertueuse des déchets qui favorise le fonctionnement d’une économie circulaire et qui contribue à la transition écologique et énergétique.

Comment fonctionne la méthanisation ?

La méthanisation (ou biométhanisation) est un procédé basé sur la fermentation naturelle de matière organique permettant de produire du biogaz. Les matières premières utilisées (ou intrants), sont des déchets organiques issus de l’agriculture (fumiers, lisiers, résidus de cultures…), de l’industrie agroalimentaire ou des collectivités (boues d’épuration, biodéchets ménagers, fauches de bords de routes…).

Ce processus a lieu au sein d’une unité de méthanisation. Dans la grande cuve, appelée digesteur, les déchets organiques entrent dans un processus de digestion anaérobie : ils sont chauffés et dégradés par des bactéries et micro-organismes en absence d’oxygène. Cette action naturelle produit du méthane.

Le biogaz obtenu par méthanisation peut être utilisé directement pour produire de la chaleur et de l’électricité. Il peut également être injecté dans le réseau de gaz naturel afin de favoriser la consommation de gaz renouvelable à l’échelle territoriale et nationale. Dans ce cas, le biogaz doit être épuré afin que ces caractéristiques soient similaires à celles du gaz naturel. On parle alors de biométhane.

Les étapes du procédé de méthanisation

Les étapes du procédé de méthanisation

Les avantages de la méthanisation

La production de biogaz et de biométhane répond à une logique d’économie circulaire et est créatrice d’externalités positives : production d’énergie locale et non-délocalisable, création d’emplois, réponse à la gestion des coproduits agricoles, remplacement d’engrais synthétiques... Voici les trois avantages directs de la méthanisation :

[object Object]

La valorisation des déchets

La méthanisation permet de donner une utilité aux déchets organiques, en produisant de l’énergie renouvelable et un engrais biologique. Elle permet aussi de traiter des déchets organiques graisseux ou très humides, non compostables.

C’est également un moyen de diminuer la quantité de déchets organiques à traiter par d’autres filières.

La diminution des gaz à effet de serre

D’après « La méthanisation en 10 questions » de l’Ademe, chaque kWh de biométhane injecté dans le réseau de gaz permettrait d’éviter 200g équivalent CO2. Deux raisons expliquent cet impact positif :

  • La méthanisation permet de capter et de valoriser le méthane produit naturellement lors de la décomposition de matière organique, notamment les effluents d’élevage.

  • Le biogaz et le biométhane peuvent remplacer des sources d’énergie fossiles comme le pétrole, le charbon et le gaz naturel, car ils peuvent être transformés en chaleur, en électricité ou en carburant renouvelable (bioGNV).

[object Object]

Le digestat, un engrais naturel

Le digestat est la part de déchets restant à la fin du processus de méthanisation. Il peut être utilisé comme engrais naturel, en substitut des engrais chimiques.

Pour optimiser sa valorisation, il est possible d’utiliser un séparateur de phase du digestat. En effet, la phase liquide et la phase solide n’ont pas les mêmes propriétés : fertilisante pour la première, amendante pour la seconde.

La méthanisation par voie sèche ou voie humide ?

Il existe des usines de méthanisation par voie sèche ou par voie humide, en fonction de la nature des intrants. En effet, les systèmes par voie sèche peuvent par exemple accueillir une plus grande part de matières sèches, tandis que ceux par voie humide permettent un meilleur brassage des matières. Le choix de la technologie va donc se faire principalement en fonction des déchets organiques à accueillir.

Proposer des technologies performantes et à l’utilisation simplifiée est un enjeu important pour favoriser le développement du biométhane. C’est pourquoi Teréga, via sa filiale Teréga Solutions, participe au développement de techniques innovantes en matière de méthanisation via des partenariats avec :

  • Chadasaygas qui propose une technique par voie sèche discontinue, particulièrement adaptée à la méthanisation agricole lorsque les intrants sont majoritairement des déchets animaux solides.

  • DualMetha qui est reconnue pour son procédé de méthanisation éponyme unique, combinant voie sèche discontinue et voie liquide continue.

Comment Teréga accompagne les projets de méthanisation ?

Depuis 2010, nous soutenons activement le développement de la filière, en nous appuyant sur notre savoir-faire d’opérateur d’infrastructures gazières. Nous accompagnons les agriculteurs et autres porteurs de projets de méthanisation dans la mise en place d’unités de production sur notre territoire et l’injection de biométhane sur notre réseau.

Votre projet méthanisation avec Teréga
Cuve de digesteur d’une station biométhane