Teréga
Damazan (47) : Teréga raccorde à son réseau la future station GNV de la SAS Bio-GNV du Confluent

Le Apr 12, 2021

Damazan (47) : Teréga raccorde à son réseau la future station GNV de la SAS Bio-GNV du Confluent

Teréga, premier opérateur français indépendant d’infrastructures gazières, scelle son engagement avec la SAS Bio-GNV du Confluent et annonce le raccordement d'une station Gaz Naturel Véhicule Comprimé (GNVc) implantée à Damazan dans le Lot-et-Garonne (47).

Stratégiquement située entre Bordeaux et Toulouse, la mise en service de la station est prévue pour mi-avril 2021.

Une station GNV au cœur d’un projet de territoire

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme TEPOS (Territoire à Énergie Positive) porté par la communauté de communes du Confluent et Coteaux de Prayssas dont l’ambition est de développer des sources d’énergies renouvelables et locales comme alternatives aux carburants historiques. Ce projet fédère le syndicat d’énergie Territoires d’Energies 47* à l’initiative de la création de la SAS Bio-GNV du Confluent ainsi que des transporteurs locaux comme la société Biocoop, précurseur dans le transport agroalimentaire avec des véhicules au GNV.

Implantée au coeur du Pôle d’Activités de la Confluence, la station de Damazan distribuera sur trois pistes du bioGNV, équivalent renouvelable du GNV issu des productions de biométhane. Conçue pour accueillir jusqu'à 40 poids lourds par jour, elle s'appuiera en premier lieu sur la flotte de la société voisine Biocoop et les véhicules drainés par la proximité de l'A62 sortie n°6.

Avec la possibilité de réduire d’environ 70 % les émissions de CO2 et 80% les particules fines par rapport à un véhicule diesel de même génération, le bioGNV offre un des meilleurs compromis en matière d'environnement et de coût d'usage complet sur le cycle de vie des véhicules.